2022 (V’là les Flics!)

330

Luc Watteau nous présente sa dernière fiction politico-judiciaire issue de son imagination

« Je m’appelle Franck Malmaison, j’ai effectué toute une carrière de flic d’investigations dans la métropole Lilloise. Après une trentaine d’années au commissariat de Roubaix, mon parcours s’est achevé à la Sûreté départementale du Nord. Adepte de balades à moto, chercheur frénétique de vieux et rares microsillons, entouré de l’affection des miens, le temps, pour moi, s’écoule assez paisiblement. Je suis, comme on disait dans mon milieu, « rangé des voitures ».

La société a radicalement changé, sans que je n’en sois consciemment impacté, relativement protégé dans mon coin de campagne.

Le quinquennat du Président Macron a pris fin en Mai de cette année 2022. Son mouvement « En Marche » a rapidement était rebaptisé «  En marche arrière » par les aigris de tout bord.
L’explosion du travail à temps partiel et de la précarité ont eu comme conséquence, le brigandage et la filouterie.
La police, régulièrement critiquée, conspuée voire
agressée, s’est petit à petit repliée dans ses commissariats afin de limiter les émeutes dans les quartiers. Les services de justice sont débordés, les prisons toujours aussi vétustes sont surchargées. La population lambda rongée par la peur a préféré quitter les centres urbains de moins en moins sûrs.
Les plus riches ont filé vers des cieux plus cléments, des raids éclairs ultra violents s’abattent sur les super marchés.

Le chef de l’état ne se montrait plus guère en public depuis deux ans.
A l’instar de son prédécesseur, il avait renoncé à se représenter considérant qu’une majorité des électeurs étaient incapables de le suivre.


Le gouvernement en place ne devait sa survie qu’à l’absence d’une opposition unie. A cela s’est ajouté la gestion catastrophique de la pandémie de Covid 19. Cette crise majeure de santé publique a laissé place à un marasme économique catastrophique.
Puis tout à coup, la donne a changé
Marine Le Pen, impuissante et victime d’un désamour croissant de sa base électorale altérant gravement sa santé se met en retrait de sa formation politique.
Le rassemblement National explose lors de sa convention de rentrée.
Les adhérents historiques font allégeance à Marion Maréchal, revenue aux affaires par la force des choses.
Florian Philipot crée un mouvement dissident « les patriotes »
Nicolas Dupont-Aignan devient le chef d’un micro parti « Debout la France ».
La gauche a du mal à réagir, seuls les écolos, encouragés par de bons résultats aux dernières élections, semblent bien se porter, quoique un peu faibles…
Marion Maréchal, débarrassée de l’étiquette « Front National » parvenue à fédérer la presque totalité de l’électorat de droite.
A la stupéfaction générale elle s’impose de justesse dès le premier tour de l’élection présidentielle de mai 2022.
Gilbert Collard s’installe Place Vendôme, Philipot au Quai d’Orsay, Dupont- Aignan comme chef des armées.
Une nouvelle France se veut en ordre de marche…

Mais dès le soir du scrutin de très violentes émeutes éclatent un peu partout.

Les tensions communautaristes exacerbées s’affirment dans le pays.
Les Français sont inquiets, c’est la panique.

Renseignements :

• Vous pouvez contacter directement l’auteur par l’intermédiaire de notre journal
qui fera suivre : Par mail à : lagazettedelille@gmail.com