La guerre, toujours…Mars 1915

243

Au soir de l’offensive. Tableau de Léopold Flameng. Musée de l’Armée, Paris.

Le saviez-vous ?

Un ambassadeur perspicace !
En juillet 1914, au lendemain de l’assassinat de Sarajevo qui coûta la vie à l’Archiduc François Ferdinand et qui déclencha, quelques semaines plus tard, l’apocalypse, notre éminent ambassadeur à Vienne, M Dumaine, fit parvenir au gouvernement français, un rapport diplomatique des plus pertinents !
Un meurtre est toujours
une chose abominable, tous les hommes de coeur compatissent au destin tragique d’un prince plein de vigueur devant lequel semblait s’ouvrir le plus bel avenir.
Cela dit, il semble bien que ce drame assure désormais la paix en Europe pour plus d’un siècle.

Entrer dans la petite histoire  « en coup de vent ».
En 1918, la cérémonie d’inhumation du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe, se déroula par un temps exécrable. Un journaliste, Eugène Chadefaud, bousculé, perdit son chapeau qui roula au fond du tombeau ouvert. Pas question d’arrêter la cérémonie officielle  pour le récupérer, étant donné les conditions climatiques. La dalle fut très vite refermée ; notre soldat inconnu repose pour l’éternité, sans son casque, mais coiffé d’un feutre très élégant.

Janvier 1915 : Après le massacre bien inutile de milliers d’ hommes, dû en grande partie à ce fichu pantalon rouge vif, l’ état major Français, se décide enfin, a adopté un uniforme de couleur bleu horizon beaucoup moins repérable.

Mars : Commencée à la mi février, l’offensive de Champagne se solde par de très faibles gains en terrain, mais par le massacre de près de cinquante mille hommes, sans compter les blessés et les  prisonniers. Joffre, triomphant, juge que c’est un pas important vers la victoire finale.

22 Avril : à Ypres, les Allemands utilisent pour la première fois les gaz asphyxiants. Un pas de plus vers l’horreur.

9 Mai : Début de l’offensive d’Artois entre Lens et Arras, dirigée par Foch. Les lignes allemandes sont rapidement percées, mais le manque de réserves stoppe net l’avance des troupes. Les nouvelles positions sont indéfendables. Les allemands réagissent en mai et en juin les allemands contre attaquent. La bataille aura coûté 300.000 hommes.

 

Total 1 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?