Mohamed Zelmat

135

Rencontre avec Mohamed Zelmat

L’objectif est ambitieux “dynamiser le commerce de la rue des Postes” mais ils réussiront

Les commerçants de la rue des Postes souhaitent réagir et rendre la rue plus  attirante et diversifiée. Constater la fermeture des boutiques commerciales et artisanales, voir la suite des rideaux baissés et des affiches « à céder » n’est pas un facteur positif pour les habitants et pour la ville qui laisserait se concentrer dans le centre des commerces standardisés et ouvrir des grandes surfaces dans les quartiers. Dans ce contexte, Mohamed Zelmat, l’exploitant bien connu du Mamounia et de l’espace Kechmara rue des Postes, a décidé de faire revivre une union des commerçants et artisans. L’objectif de cette association, déclarée en Juin 2012, correspond à l’esprit de la Gazette de Wazemmes : « Regrouper les commerçants et artisans, coordonner leur action afin de mieux faire connaître leur activité, animer et promouvoir le quartier en mettant tout en œuvre pour que le secteur devienne un centre d’attraction agréable et accueillant, favoriser les échanges entre commerçants et riverains… »

L’objectif est ambitieux mais la rue présente des atouts : présence des transports collectifs, loyers moins élevés sans reprise qui attirent de jeunes commerçants voulant réussir. La rue ne présente pas seulement des Kebabs comme on l’imagine : bazar, quincaillerie, pâtisserie, agence immobilière, restaurants gastronomiques variés (italien, marocain, français), vente à emporter… coexistent ; mais, c’est vrai, il manque d’agences bancaires toutes concentrées rue Gambetta et d’organismes institutionnels. Les améliorations concernent aussi l’aménagement du parking relais difficilement accessible pour les clients, la traversée hasardeuse de la Porte des Postes, l’accès malaisé dans la rue du fait de l’emplacement des bus, le passage fréquent, rapide des pompiers et de la police venant de Lille Sud avec la sirène en action, les stationnements en double file… bref, du travail pour la nouvelle union qui a déjà reçu l’aide de la mairie pour l’organisation de la braderie, manifestation hélas gâchée par le mauvais temps et de la Fédération lilloise. Mohamed Zelmat, avant de proposer aux décideurs locaux une réunion d’ensemble, souhaite d’abord avec le bureau créer avec les adhérents de l’union une entente forte de leurs intérêts communs, fixer des priorités et élaborer un plan d’action avec tous les riverains.  La situation paradoxalement est favorable ; la crise incite les décideurs à agir plus concrètement ; de plus, les autorités des collectivité locales et étatiques étant proches, les solutions devraient être plus faciles à trouver.

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?