Sur un air de Sylvie Vartan

138

Le dimanche 6 novembre dernier, Wazemmes bruissait d’une rumeur venue tout droit du légendaire bistrot du Cheval Blanc où se déroulait la 2ème édition du prix littéraire éponyme…

… mais c’est quoi au juste le Prix Littéraire du Cheval Blanc ?


Tout simplement le plus déjanté des très sérieux prix littéraires ! Déjà fondateur de l’association Pop’Culture qui défend une culture engagée et festive pensée pour tous, Michaël Moglia a souhaité développer l’offre culturelle de Wazemmes en imaginant un prix littéraire étroitement lié à l’un de ses emblèmes : le bistrot du Cheval Blanc, tenu par l’inénarrable Monique. Le prix récompense de jeunes auteurs dont les 1ers romans se distinguent par leur originalité et leur modernité. En 2021, pour sa 1ère édition présidée par le comédien Benoît Delépine, le prix avait été attribué à Lucie Rico pour Le chant du poulet sous vide, fable déjantée sur les dérives de notre société de consommation. Et depuis, la jeune auteure poursuit une brillante carrière. Pour foncer droit vers le succès, ce n’est donc pas le tigre qu’il faut enfourcher… mais le Cheval Blanc !



Retour au 6 novembre. La pluie est de la partie, mais pas de quoi entamer l’engouement de l’Orphéon Jazz Band Circus Tourcoing dont trompettes et tambours font vibrer la rue des Sarrazins. A l’intérieur du Cheval Blanc, c’est l’effervescence. Les habitués, les mélomanes et les amoureux des mots se pressent dans une atmosphère bon enfant qui sent bon la bière et la carbonnade et où les Zazous font monter la température avec leurs ritournelles endiablées. Michaël Moglia est là, le jury de personnalités culturelles locales aussi, sans oublier le président de cette édition 2022 : le chanteur Cali ! Son émotion est palpable et communicative. Lui qui avait professé son amour pour Monique et le Cheval Blanc sur la scène de son dernier concert à l’Aéronef est ici chez lui. Pourtant, au départ, il avait hésité à endosser ce rôle, car comme il l’avoue tout penaud, on le surnomme le chat noir qui fait capoter toutes les manifestations où il est invité ! Fort heureusement, la cérémonie de remise de prix s’est déroulée sans aucune fausse note, mais sur un air de Sylvie Vartan. Car oui, après des débats passionnés, le jury a décidé d’attribué le Prix Littéraire du Cheval Blanc 2022 à Roland Perez pour son roman Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan.

Et le lauréat n’a pas caché son émotion, car ce roman est d’abord et avant tout un hommage à Esther, sa mère, sans la détermination de laquelle, lui, le petit garçon au pied bot n’aurait jamais pu marcher. Mais que vient faire Sylvie Vartan dans cette histoire ? La chanteuse a été le dérivatif du petit malade, sa bonne fée. Et le plus fou dans cette histoire, c’est que Roland Perez est devenu avocat d’artistes dont… Sylvie Vartan ! Elle n’apprendra que bien plus tard son rôle décisif dans la guérison du petit Roland. Très touché de recevoir le prix des mains d’un artiste justement, Roland Perez le fut encore plus quand Michaël Moglia lui fit la surprise d’appeler en direct Sylvie Vartan. A l’autre bout du fil, la chanteuse raconte de sa voix chaude sa joie de voir ce roman rencontrer un tel succès et le rire qu’elle ne peut retenir quand elle en voit la couverture où elle se retrouve associée à Dieu et à la mère de l’auteur ! Et on peut déjà dire que, le jury a parié sur le bon cheval, puisque Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan est en cours d’adaptation pour le cinéma… voilà qui ne manquera pas de donner un gros coup de projecteur sur le prix dont l’édition 2023 s’annonce riche en rebondissements sous la présidence de la géniale et inclassable chanteuse Juliette.


En attendant, courez au Bateau Livre (la librairie partenaire) vous procurer les romans de Lucie Rico et Roland Perez, guettez les rencontres et dédicaces organisées tout au long de l’année, faites plaisir en offrant les superbes sérigraphies des artistes Vincent Lelièvre et Camille Délie qui ont immortalisé la façade du Cheval Blanc (et dont le bénéfice des ventes finance en partie le prix !), présentez même votre candidature pour participer au jury de sélection de la prochaine édition, et bien sûr restez à l’affût des prochaines dates du Bal du Cheval Blanc où tout ce petit monde se retrouvera pour fêter la culture et la fraternité et célébrer notre bonne fée à tous : Monique !

Juliette Courtois