La Chronique de Zef

107

En ces temps de sobriété …

En ces temps de sobriété, de questionnement sur le dérèglement climatique … je me suis décidé à devenir écolo responsable, voici comment ça s’est passé. J’essaie mais c’est dur.

Mais comprenez-moi ! Quand on a commencé à respirer du CO2 tout petit on a du mal à s’arrêter. Déjà, je me souviens que quand on est passé du Super ou de l’ordinaire au sans plomb. J’ai eu du mal à m’y faire. Un matin ma mère m’a retrouvé sous l’évier en train de lécher les tuyaux d’eau. Alors pour nous déshabituer elle mettait un peu de la peinture au plomb qui s’écaillait dans ma chambre, dans mon café au lait. J’ai évité le saturnisme de peu.

Ah le bon temps du poulet aux hormones, du chauffage qui allait à fond tout le temps et des boissons au pétrole, comme le Tang. Maintenant c’est fini. Ils vont bientôt mettre des étiquettes sur les voitures :

Sur les frigos : « Laisser la porte ouverte nuit à votre entourage ». Sur les ampoules ordinaires :
« Que la lumière soit. Et l’allumer tue ».

Alors moi aussi j’ai décidé de m’arrêter, surtout, quand j’ai vu ma facture de gaz. J’ai dit : « putain je suis vert ». J’ai donc décidé de le devenir : Vert.

Quand j’en suis revenu et j’ai changé de vie. Je fais

pipi sous la douche pour économiser des chasses d’eau (4 830 litres d’eau par personnes et par an). J’ai mis des ampoules LED chez moi. Comme leur nom l’indique, elles sont moches.

Mais ça vous coute 2€ par an par ampoule plutôt que 20 euros.
Et j’ai mis un poêle à granulés. Il a fallu que je change les croquettes du chat. J’en ai pris en couleur. Parce que je les confondais au début. Et les chats ça n’aime pas le bois. Et le poêle ça ne marche pas à la croquette et ça pue !