Wazemmes l’accordéon 12 – 27 septembre

219

à l’heure où la Gazette paraîtra, on saura dans quelles conditions nous pourrons réaliser le festival. Deux versions possibles.

  1. La distanciation est levée et nous ferons la fête comme d’habitude.
  2. Les conditions restent les mêmes qu’en juillet, août, ou pire, se durcissent, et on ne pourra se contenter que de concerts et manifestations en jauge réduite.

Croyez bien que nous avons tout fait pour être prêts pour la grande java, comme d’habitude ! Nous avons annulé le moins de manifestations possible – la Waz Pétanque Cup, Jeanne Added, ont quand-même dû passer à la trappe. Pensant comme beaucoup qu’on serait débarrassé du virus à la rentrée, nous sommes restés vaillants et confiants, mais, quelques mois de confusion plus tard, nous en sommes presque au même point… Dans ces conditions, difficile de donner un programme fiable.

Les deux premiers rendez-vous, ce sera tout ou rien, on ne pourra pas les faire en version réduite si ça coince. C’est-à-dire que la Caravane Vanne et le Bal du Cheval Blanc n’auront peut-être pas lieu. En effet, impossible d’imaginer le bal du Cheval du 19 septembre avec masques et distance sanitaire, ce must festif ne se pratique que collé-serré, dansant, tonitruant, tactile. Quant à la Caravane, sauf à ce que nos amis belges déboutonnent le corset, il est interdit d’affirmer que nous pourrons pique-niquer par centaines (c’est la jauge quand il fait beau) le 12 septembre. Se pose aussi la question des 12 bars/12 groupes. Où en serons-nous le 26 septembre ?

Pour le reste nous maintiendrons les programmes. Que nous ferons en version gradinée s’il n’est pas possible de jouer dans le contexte habituel (tout le monde debout boissons en mains avec le bar dans la salle). Mais évidemment la jauge sera divisée quasiment par 10. Une place sur deux dans les gradins, sauf groupes constitués, comme au cinéma.

En croisant les doigts pour que le virus périsse, voici donc ce que nous proposons.

Claude Vadasz