Richard Degezelle Président de l’Union commerciale Gambetta

347

La fougue du Président de l’union des commerçants de la rue Gambetta pour promouvoir sa rue est à la fois raisonnée et ambitieuse. La voie offre en effet de nombreux avantages mais il y a encore à faire.« ce qu’on ne trouve pas ailleurs, on le trouve à Gambetta Wazemmes » ; la pluralité des commerces et des services, du discount aux produits de luxe, la diversité culturelle, sociale créent une dynamique qui profitent à tous.

Autre atout : le positionnement entre la place de la République et le marché de Wazemmes, deux stations de métro, le vélib, un stationnement encore possible mais qui pourrait être amélioré par la mise en place d’une zone bleue gratuite pour lutter contre les voitures ventouses, la création de places pour les personnes handicapées et gagner une quarantaine de places. Le souhait aussi de favoriser le cheminement naturel entre la place de Béthune et la rue Gambetta rompu par la configuration actuelle de la place de la République des essais sont en cours. Bien sûr, il faut aussi compter sur le fort dynamisme de l’union commerciale qui conduit tous les deux mois des actions de promotion auxquelles adhèrent chaque fois une quarantaine d’adhérents : la saint Valentin, la fête des mères, un défilé de mode, la promotion du développement durable, les sets de table, la plus grande galerie du monde, le Noël heureux avec eux…

Les projets sont nombreux, comme l’adhésion totale à Lille 3000 Fantastic « Gambettastic » avec le souhait qu’une parade parte des Halles pour emprunter la rue ; la création de perruques pour mettre un peu de folie dans le défilé est déjà imaginé. Cette année, le marché de Noël devrait avoir lieu place de la République, la place de Rihour étant en travaux ; le désir de nombreux habitants du quartier serait que ce choix soit pérenne, les festivités hivernales étant toutes concentrées dans le centre. Enfin, la mobilité des commerces : la rue Gambetta a toujours été en mouvement ; les activités s’adaptent et le prix des loyers tend à devenir moins exagéré grâce notamment aux procès gagnés par les commerçants sur les augmentations abusives ; reste à attendre la fin du contentieux de l’ancien Bazar de Wazemmes où la ville a eu raison de préempter. Conclusion, malgré la crise, la rue Gambetta reste vivante et attractive.

Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?