La Piscine fête ses 20 ans !

163

20 octobre 2001 – 20 octobre 2021 :

20 ans d’émerveillement et d’émotions pour un lieu d’exception qui compte parmi les musées préférés des Français !

Difficile de résumer 20 ans d’une histoire foisonnante et passionnante, et d’illustrer les missions d’un musée unique en son genre…et pourtant les équipes de La Piscine y sont parvenues, imaginant une première saison d’expositions placée sous la protection de la Petite Châtelaine de Camille Claudel, première œuvre acquise par un musée grâce à une souscription publique et par-là même symbole d’un lieu pensé par et pour tous. Celle que l’on surnomme « la Joconde roubaisienne » se fait aussi le symbole de l’engagement indéfectible du musée auprès de la jeunesse.

Pour illustrer ces 20 ans, les équipes ont imaginé une ligne du temps mettant en lumière certaines des étonnantes acquisitions du musée au fil des ans, ainsi que quelques-uns des grands événements qui s’y sont déroulés. Car La Piscine est plus qu’un musée, c’est un lieu de vie et de culture, une ville-monde qui a accueilli les danses hypnotiques des Derviches Tourneurs de Damas, les créations féériques de Carolyn Carlson, et qui s’est fait l’écho de la voix envoûtante d’Agnès Obel ou bien encore de la voix timide et tendre de Julien Clerc.
Cette ligne du temps permet aussi de découvrir ou redécouvrir des événements parfois étonnants : vous souveniez-vous que le musée avait accueilli un Robert de Niro submergé par l’émotion lors de l’inauguration de la rétrospective consacrée à l’œuvre de son père, le peintre Robert de Niro Sr ? D’autres images, plus insolites encore, comme ces courses de voiliers ou ces pêches aux canards dans le bassin, rappellent que le musée n’a jamais rompu le lien avec les origines du lieu, cette piscine imaginée par Jean Lebas comme une parenthèse enchantée offerte aux ouvriers et à leur famille et qui a accueilli des générations de Roubaisiens.

D’ailleurs, si vous tendez bien l’oreille en déambulant dans le musée, vous entendrez sans doute un visiteur se remémorer ému les cris de joie des enfants, les réprimandes des surveillants et la grogne des parents dans les cabines. Cabines qui accueillent pour les 20 ans une sorte de réserve idéale où l’infiniment petit côtoie l’infiniment grand, dans un classement inattendu qui prouve qu’ici il n’y a pas de petites ou grandes œuvres.
Le musée s’attache à faire connaître l’art sous toutes ses formes. Ici on se bat pour l’art, on combat les préjugés et on rétablit la juste place des œuvres et des artistes dans l’histoire de l’art. Les équipes du musée, son conservateur Bruno Gaudichon en tête, jouent presque le rôle de détectives, partant à la recherche d’œuvres oubliées ou d’artistes méconnus, pour les replacer enfin dans la lumière. C’est exactement le cas avec l’exposition consacrée à la peintre allemande Susanne Hay. Celle consacrée au célèbre peintre Jawlensky est, elle, la preuve de l’envergure internationale du musée. Issue d’un partenariat entre Madrid, Marseille et Roubaix, l’exposition attire déjà les regards du monde entier. Une exigence artistique qui n’empêche pas une mise en espace pensée pour rendre cette œuvre foisonnante accessible à tous. Et n’oublions pas l’attachement du musée à la sculpture, comme en témoigne la symphonie de céramique de Jean-François Fouilhoux, et à la mode et à l’industrie textile, comme l’illustrent somptueusement les tenues exposées au 2ème étage dans le cadre des 180 ans de l’école ESMOD. Et ce ne sont là que les grandes lignes d’une saison qui, jusqu’en février 2022, promet bien d’autres surprises !
Véritable moteur économique et culturel de Roubaix, qu’il met à l’honneur dans une salle dédiée (courez admirer les émouvants Jazz Bands Blomme et accordéons aux griffes roubaisiennes !), le musée accompagne un autre grand anniversaire : les 20 ans du label « Ville d’Art et d’Histoire ». A cette occasion, la ville propose de redécouvrir chaque mois un quartier et son histoire. Jusqu’à l’été 2022, Roubaix va révéler toutes les couleurs et les richesses de sa fière identité !

Juliette Courtois