Les dossiers de la Gazette…

396

Malgré son interdiction en France depuis 1997, l’amiante reste omniprésente dans notre environnement.

Michelle Demessine, Sénatrice du Nord, Haut de France

éliminables pour l’avenir
Longtemps louée pour ses qualités de matériau extrêmement résistant et son faible coût, l’amiante a connu un très grand succès parmi les industriels avant son interdiction en 1997. Malgré des avertissements répétés de ses effets désastreux sur la santé de leurs salariés et aveuglés par le profit qu’ils pouvaient en tirer, les industriels en ont usé et abusé, notamment dans la sidérurgie, la métallurgie ou les chantiers navals.

Or, aujourd’hui

le constat est accablant : 7 cancers sur dix d’origine professionnelle sont liés à l’amiante, dans le Nord-Pas-De-Calais, et ce fléau pourrait, en 2025, avoir causé, en France, la mort de 100 000 personnes, comme l’a révélé un rapport parlementaire que j’ai cosigné, en 2005. Il faut souligner que le combat fut long avant que les victimes de l’amiante obtiennent la reconnaissance de leur maladie professionnelle et des droits qui vont avec : retraite anticipée, indemnisation financière ou, plus récemment, le préjudice d’anxiété pour tous ceux qui ont travaillé au contact de l’amiante. Mais pour une plus grande prévention des risques de l’amiante, je plaide, à présent, avec d’autres, pour que l’assurance maladie publie la liste des postes de travail ayant causé des maladies professionnelles pour qu’ils ne soient plus jamais occupés par d’autres salariés. L’idée vient du bassin d’emploi de l’étang de Berre, près de Marseille, où ce travail a été accompli avec le soutien des mutuelles et a permis l’élimination des causes des maladies professionnelles liées à l’amiante.  Comme je le souligne fréquemment au Sénat, l’assurance maladie a toutes les informations en main. Qu’attendons-nous donc pour généraliser le dispositif à l’ensemble du pays ?

Pascal Goubet, Président de RESO A+

L’amiante est une roche naturelle, sa fibre est dangereuse. Or, elle a été mélangée dans différents produits et matériaux de construction pour le bâtiment. Depuis 1997, en France, et 2004, en Europe, il est interdit d’en produire et d’en vendre.  Cela n’empêche pas des milliers de bâtiments en France d’en contenir. Des diagnostics sont de rigueur pour faire des ventes ou locations de logements et d’autres sont prévus par le code de la santé publique ou du travail. Le législateur a durci la réglementation, pour les travailleurs, car la fibre d’amiante provoque des cancers. La dernière commission sénatoriale a recensé des points faibles dans la chaîne de compétence des acteurs..

L’association RESO A+ ,

qui a été auditionnée dans cette commission, a proposé différents leviers d’éradication de l’amiante en France. Il faut signaler que 2016 est la vingtième année d’arrêt de la production et de la vente d’amiante en France. Un futur diagnostic pour la location de logement est en projet dans les ministères, l’association RESO A + a souligné qu’il y a des règles d’entretien déjà établies et que le sujet est très complexe entre bailleurs et locataires. Il faut signaler la faible formation « amiante »  chez les professionnels.  Il y a aussi un manque d’information des maîtres d’ouvrages et d’œuvres sur le risque amiante. L’association RESO A +, forte de ses adhérents (différents professionnels et acteurs civils de la chaîne  de compétence), fait des missions d’information à des publics ciblés mais soutient aussi des associations d’usagers. Elle se rend régulièrement aux invitations des ministères et des services déconcentrés de l’État pour travailler à la rédaction des normes. Tous travaux dans un bâtiment, ayant un permis de construire avant le 1 juillet 1997, nécessitent des diagnostics réglementaires afin de gérer le risque amiante. Les maladies dues à l’amiante touchent plus particulièrement les poumons, et d’autres facteurs sont aggravants comme la fumée de cigarette. Les fibres dans l’air étant très fines, l’œil humain ne les voit pas et plusieurs dizaines d’années peuvent passer avant le déclenchement d’une maladie grave et souvent irrémédiable.

L’association Soleil 59/62 dénonce :

Une fois de plus, le profit a été privilégié au détriment de la santé de la population et des ouvriers confrontés à ce produit. Que de temps perdu, que de morts évités si les industriels et les politiques avaient mis en application le principe de précaution face à la dangerosité de l’amiante, dont tout le monde connaissait les risques mortifères, depuis le début du XXéme siècle ! Interdite d’utilisation en France depuis 1997, il en reste d’énormes quantités dans nos habitations, certains bâtiments publics, les écoles etc…

Vous êtes locataire : Informez vous sur les éventuels matériaux amiantés dans votre logement.

Vous devenez propriétaire :  Le DTA (Dossier Technique Amiante) mis à jour par un spécialiste vous permet de savoir s’il y en a et à quels endroits.

Vous êtes usagers d’un bâtiment, vous supposez qu’il pourrait y avoir de l’amiante :  demandez à consulter le DTA des locaux.

Dans les brocantes soyez vigilants car certains objets peuvent en contenir

Le coût très élevé de l’éradication de l’amiante a encouragé la réalisation d’une pétition adressée à Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales et de la santé en 2014 pour lui demander de prendre en charge les coûts de désamiantage de tous les bâtiments qu’ils soient publics ou privés car il y va de la santé de tous les citoyens. A ce jour aucune réponse malgré les démarches entreprises par plusieurs responsables politiques au Sénat Aline Archambaud, Danielle Demessine entre autre, mais aussi dans les années précédentes par Marie-Christine Blandin, Danielle Poliautre etc… Plusieurs associations dans le Nord sont à votre écoute si vous pensez avoir été victime d’une contamination :

le capra, l’andeva et l’ardeva. D’autres part nous avons la chance d’avoir dans notre région au CHRU de Lille le professeur Arnaud SCHERPERERL et son équipe qui sont particulièrement attentif aux moyens de faire face aux dégâts causés par l’amiante.

Total 1 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?