Maison natale Charles De Gaulle

311

Là où tout a commencé..

Jardin d’hiver

Achetée en 1872 par Jules Émile et Julia Maillot, la maison du 9 rue Princesse représente avant tout le lieu des retrouvailles familiales. La demeure bourgeoise vit au rythme des grands parents, des tantes et oncles, cousins ,cousines de Charles qui habitent aux alentours. Animée par les bruits des nombreux commerces et industries , la rue Princesse se situe en plein cœur d’un quartier prospére de Lille.

En 1891, quelques mois après la naissance de son petit-fils, Jules Émile décède et laisse la gestion de la maison à son épouse. L’ambiance instaurée par Bonne Maman, comme l’appellent ses petits enfants, appartient aux souvenirs familiaux.

Après la disparition de Julia en 1912, les clés de la maison sont confiées à Noémie et Gustave de CORBIE garants de l’héritage familial jusqu’à leur départ en 1939. Devenue musée en 1983, la demeure de la rue Princesse est décorée d’une collection de meubles et objets une collection aux provenances diverses. Si beaucoup d’objets sont issus du 19éme siècle, rares sont ceux qui ont appartenu au patrimoine familial des Maillot. Cependant le mélange des éléments d’époque et d’origine offre à la Maison une ambiance propre au logis connu par Charles de Gaulle enfant.C’est typiquement la représentation d’une grande Maison Bourgeoise Lilloise du 19ème siècle.


………………………………………….……………………….……………………….……………………….……………

LA COUR

L’espace extérieur de la maison s’apparentait autrefois à un véritable théâtre, lieu des parties de jeux entre cousins.


LE PETIT SALON

cette pièce d’accueil réservée aux visiteurs étrangers à la famille se doit de représenter le niveau de vie des propriétaires de la maison. Les éléments architecturaux inspirés de l’époque antique, étaient très appréciés par la classe Bourgeoise de l’époque à la quelle appartient le couple Maillot.

On peut y voir au-dessus du petit canapé un portrait du propriétaire de la demeure, Jules Émile Maillot, éminent industriel Lillois. Son entreprise de fabrication de dentelle est l’une des plus importantes de la ville, installée au 11 rue Princesse, la manufacture compte prés de 60 ouvriers.


LE GRAND SALON

a plus grande pièce de la maison, le grand salon, est avant tout un lieu de discussions réservé aux adultes.Le pére de Charles, Henri de Gaulle est un ancien combattant de la guerre Franco Prussienne, son engagement lui vaut de recevoir la Légion d’honneur présentée dans le bureau Hollandais. Lieu d’échanges, le grand salon est également destiné au travail, entre les activités masculines, représentées par le bureau cylindrique, et féminines, comme en témoignent la travailleuse servant à la couture ou encore le piano demi-queue.

LA SALLE A MANGER

Très émouvante , nous avons l’impression de participer à la vie familiale, la table est mise, elle n’attend que les invités. Plusieurs événements amènent la famille maternelle de Charles à se réunir à Lille. Les fêtes religieuses comme Pâques, la saint Nicolas, l’Epiphanie, mais aussi La foire aux manèges ou la braderie de Lille sont autant d’occasions de se retrouver chez bonne Maman.Et tous ous se retrouvent autour de cette grande table à allonges où les enfants sont tenus de garder le silence.

« Charles a gardé un souvenir merveilleux de son enfance. Cette enfance, toute sa vie, est demeurée présente »

Marie Agnés Cailiau sœur aînée de Charles de Gaulle


LA CUISINE ET L’OFFICE

Madame Maillot emploie chez elle deux domestiques, une aide cuisinière et une bonne logée dans les combles. De petite taille, la cuisine est complétée par une autre pièce située à quelques pas

LE VESTIBULE

L’entrée des membres de la famille se fait par le vestibule.A cette époque, l’usage de l’électricité est encore coûteux, le système d ‘éclairage utilisé était le gaz.

LE JARDIN D’HIVER

Le jardin d’hiver est une pièce souvent présente dans les maisons bourgeoises du XIX siècle. Les enfants de la famille aiment s’y rassembler pour s’amuser avec toutes sortes de jeux. Particulièrement les parties de soldats de plomb, Charles était toujours le roi de France, témoigne sa sœur Marie Agnès à l’age de 91 ans. Grâce à de rares photographies de l’époque, le jardin d’hiver a pu être reconstitué
à l’identique tel que l’a connu le petit Charles. La visite de ce lieu est très impressionnante, une page de l’histoire de France s’écrit devant vous.

Je recommande à tous les Lillois la visite de cette merveilleuse maison !

MAISON NATALE DE CHARLES DE GAULLE A LILLE.

Buste de Charles de Gaulle dans la cour