Toit à Moi : s’indigner et agir

468

Depuis septembre 2020, l’antenne lilloise de Toit à Moi fait rayonner les valeurs de cette association qui, depuis 15 ans, aide les personnes sans-abri à changer de vie.

C’est quoi Toit à Moi ?
Il y a 15 ans, à Nantes, Denis Castin et Gwénaël Morvan s’interrogent : et si, à plusieurs, il était possible de réunir assez d’argent pour acheter des logements et ainsi mettre à l’abri les plus démunis ? Tout le concept de l’association tient dans cette question ! Le modèle économique alors imaginé est d’une imparable simplicité :
si 100 personnes donnent 20€ par mois pendant 5 ans, cela permet de rembourser un appartement. Et cela n’aura vraiment coûté que 5€ aux donateurs puisque, 15€ sont déductibles des impôts ! Acheter plutôt que louer permet de ne jamais utiliser les dons à fonds perdus. Et acheter des appartements et non des immeubles est un choix délibéré permettant une véritable réinsertion dans la société.

Mais l’association offre aussi un accompagnement personnalisé et durable aux personnes relogées. Sa devise : prendre le temps qu’il faudra. En moyenne, les personnes sont accompagnées entre 2 et 3 ans. Dans un monde où tout va vite, où l’on veut trop en faire au risque de mal faire, Toit à Moi a fait le choix de faire les choses lentement mais sûrement pour briser définitivement le cercle de la précarité. Rétablir un parcours de santé, réaliser les démarches administratives et juridiques, aider au retour à la formation et à l’emploi… l’association est là à chaque étape, sans jamais faire à la place des personnes mais en les aidant pour qu’elles puissent ensuite continuer à avancer seules. En parallèle, les bénévoles multiplient les petites actions au quotidien pour permettre aux personnes accompagnées de retrouver et recréer un lien social fort. En 15 ans, Toit à Moi a déjà ouvert 10 antennes (et d’autres sont à venir !), acheté 47 appartements et accompagné une centaine de personnes qui, grâce à ce tremplin, ont retrouvé une vie dont elles n’osaient plus rêver.

Lille : antenne n°7 !
Après 15 ans dans le marketing, Gaëlle Vandenbroucke veut se lancer de nouveaux défis…mais des défis qui ont du sens. En découvrant l’entreprenariat, quelque chose fait tilt. Et si elle mettait cet entreprenariat au service de la cause des sans-abri qui lui tient tant à cœur ?
Son idée : offrir de rénover gracieusement les maisons abandonnées qui pullulent dans les villages en échange de leur mise à disposition pour aider à la réinsertion des personnes sans-abri. Une belle idée qui se heurte aux insolubles conflits d’héritage…Alors Gaëlle Vandenbroucke se remet en quête d’un nouveau projet. C’est là qu’elle rencontre Toit à Moi. L’association est alors en plein développement et voit dans le Nord le parfait vivier d’opportunités économiques et sociales pour aider les plus démunis à sortir de la précarité. Et si Gaëlle Vandenbroucke s’épanouissait dans l’entreprenariat en devenant chargée de développement de l’antenne lilloise ?
L’aventure est lancée !
Depuis septembre 2020, l’antenne a déjà acheté deux appartements et accompagne Johann, 27 ans, et Gilbert, 62 ans. Objectif d’ici fin 2022 ? Acquérir un 3ème appartement pour accompagner une nouvelle personne et embaucher un travailleur social. Là où la plupart des structures ont 1 travailleur social pour 30 à 50 personnes (quota permettant d’obtenir les aides publiques), l’association a fait le choix d’avoir 1 travailleur social pour 5 à 7 personnes. Cela nécessite donc d’importants fonds privés. Et Gaëlle Vandenbroucke ne ménage pas ses efforts pour mobiliser les fondations et les entreprises de la région et créer avec elles des partenariats forts pour une action locale durable. C’est d’ailleurs par l’un de ses partenaires que l’antenne a trouvé son parrain : l’artiste Vincent Lelièvre, créateur de la célèbre Little House. Mais Gaëlle Vandenbroucke voit plus loin. Si l’antenne est basée à Lille, elle aimerait aussi agir dans des zones plus isolées et pourquoi pas créer un maillage Toit à Moi dans toute la région !

Juliette Courtois