Fives

165

Jean Jacques THEL Président de l’UCAF

Plaidoyer pour que Fives continue de vivre

Habitants de Fives, lillois et des communes voisines, soyons constructifs

Rien ne sert de se plaindre de la raréfaction des commerces de proximité, raisonnons et agissons avant qu’il ne soit trop tard.

Si vous préférez les temples de la consommation, là où les lumières brillent, là où vous n’êtes connus que par votre carte bancaire, ne soyez pas étonnés de la disparition des petits commerces de quartier.

Bien sûr les grandes enseignes vous attirent 

comme des lucioles sur un lampadaire et vous étourdissent, commander sur les sites internet vous hypnotisent…

Mais soyez honnête, près de chez vous, à Fives, que recherchez vous ? 

Pouvoir acheter un bouquet de fleurs pour votre épouse ou peut être un bijou ?
Commander un poulet fermier pour dimanche, prendre votre pain et votre journal, un gâteau pour l’anniversaire de la petite dernière, un jouet, quelques fruits et légumes… Peut être une pizza pour le soir.

Changer le téléviseur qui commence à vieillir, la literie à remplacer, une paire de lunettes…des vêtements pour les enfants. Un dépannage ou un achat d’électro ménager, la machine à laver qui fait un drôle de bruit. Une vidange en urgence ou un contrôle technique pour la voiture. Une coupe de cheveux… un brushing, une pharmacie de service. Mais aussi un marché* l’après midi ou en rentrant du travail. *(le mardi après midi de 15h à 19h, sur la Place Degeyter.)

Tout ça existe à Fives ! 

Finalement ce sont bien les commerçants et artisans de proximité dont vous avez besoin dans la vie de tous les jours.

Nous sommes d’accord et nous sommes là,

pour garder cet esprit de quartier, de vie, de pleine activité, nous nous battons, nous, commerçants et artisans (adhérents à l’Union Commerciale de Fives) jour après jour, pour animer et défendre le commerce de proximité, pour vous fournir ce dont vous avez besoin, avec la meilleure qualité et le meilleur service. 

Avant de décider d’un achat ou d’un service, pensez à nous, sinon dans dix ans et peut être avant, Fives ne sera plus qu’un quartier dortoir et il sera malheureusement trop tard.

Beaucoup de Fivois l’ont compris, nous soutiennent et nous le disent.

« – Je viens chez vous avec plaisir, je tiens à faire vivre le commerce de proximité, il est indispensable.

– On a besoin de vous, courage, tenez bon !

– J’ai acheté un poste de télévision en grande surface, un tout petit peu moins cher, mais pour être dépanné, ils me l’ont gardé onze jours, ah! si j’avais su….» Quel bonheur d’entendre ce genre d’encouragement !

Merci à vous tous de nous faire confiance, cela devient un geste citoyen et urgent.

A bientôt dans nos commerces. 

En attendant de vous voir, l’union commerciale et artisanale de Fives vous souhaite une très bonne et très heureuse année 2019, même si la vie est de plus en plus difficile.